La Guyane prête à négocier avec la Chine pour signer le plan de coopération BRI (déclaration conjointe)

Chine et Guyane Photo : VCG

La Chine et la Guyane ont publié lundi une déclaration conjointe, indiquant que les deux parties s’engageraient à approfondir et à élargir davantage les relations bilatérales et à promouvoir la coopération bilatérale dans les domaines multilatéraux.

Le président guyanais Mohamed Irfaan Ali a été invité à assister à la cérémonie d’ouverture des 31e Jeux mondiaux universitaires d’été de la FISU et à visiter la Chine du 25 juillet au 1er août. Vendredi, le président chinois Xi Jinping a rencontré le président guyanais Ali, et les deux parties ont tenu en- des échanges approfondis sur des questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt commun. Ils ont exprimé leur volonté d’approfondir et d’élargir davantage les relations bilatérales et de promouvoir la coopération bilatérale dans les domaines multilatéraux.

Le Premier ministre chinois Li Qiang a rencontré dimanche M. Ali à Beijing, affirmant que la Chine était disposée à travailler avec le Guyana pour promouvoir les relations entre la Chine et les pays des Caraïbes et pour sauvegarder conjointement les intérêts communs des pays en développement.

Selon la déclaration conjointe, la Guyane apprécie hautement l’initiative « la Ceinture et la Route » (BRI), l’initiative de développement mondial, l’initiative de sécurité mondiale et l’initiative de civilisation mondiale proposées par la Chine. Rappelant que les deux parties ont signé le 27 juillet 2018 le protocole d’accord entre la Chine et la Guyane sur la coopération dans le cadre de la ceinture économique de la route de la soie et de l’initiative de la route de la soie maritime du XXIe siècle, la partie guyanaise a exprimé sa volonté de négocier avec la Chine pour signer le plan de coopération BRI.

La déclaration conjointe a montré que les deux parties ont réaffirmé que, sur la base du principe du respect mutuel et des avantages mutuels, des objectifs de la Charte des Nations Unies et du droit international, elles respectent l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’autre, et soutiennent peuples les uns des autres dans le choix de voies de développement adaptées à leurs conditions nationales.

Le Guyana a réitéré son ferme soutien au principe d’une seule Chine.

Ali a remercié le soutien de la Chine au développement économique de la Guyane, y compris la construction d’infrastructures. Les deux parties se sont engagées à approfondir la coopération économique, notamment à développer le commerce et les investissements, et à élargir la coopération dans les infrastructures, l’agriculture, la santé, l’énergie, l’éducation et d’autres domaines.

La Chine a remercié Ali pour le rôle constructif du Guyana dans les questions régionales et internationales, en particulier dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l’intégration régionale et de la coopération Chine-Amérique latine.

Ali a exprimé à la Chine sa ferme conviction que les pays développés et en développement devraient se concentrer sur la promotion de la sécurité alimentaire, climatique et énergétique pour faire progresser le développement durable. Les deux parties reconnaissent que les initiatives de développement mondial contribuent à cet objectif, indique le communiqué conjoint.

Les deux parties ont réaffirmé leur engagement en faveur du développement durable et de la protection de l’environnement, et se sont engagées à approfondir leur coopération dans des domaines tels que la conservation des forêts, la conservation de la biodiversité et la promotion des énergies renouvelables, selon le communiqué.

Les deux parties reconnaissent la valeur importante du commerce et de l’investissement dans l’approfondissement de la coopération économique et s’engagent à créer un environnement commercial sain et à promouvoir les activités bilatérales de commerce et d’investissement. Les deux parties ont convenu d’explorer la coopération dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, des minéraux, de la fabrication et des services.

Ali a remercié la Chine pour son soutien à l’élection réussie du Guyana en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Compte tenu des défis mondiaux posés par le changement climatique, les deux parties ont réaffirmé leur engagement à continuer de plaider en faveur du changement climatique et du développement durable au niveau international. À cette fin, les deux parties se sont engagées à élargir leur coopération dans les énergies renouvelables, la résilience climatique et l’adaptation.

En outre, afin de renforcer la compréhension mutuelle et l’amitié entre les deux peuples, les deux parties ont décidé de soutenir la coopération entre les établissements d’enseignement des deux pays, de promouvoir les programmes d’échange d’étudiants et de promouvoir la coopération culturelle.

Les deux parties ont convenu de promouvoir la coopération sanitaire entre les deux pays en partageant expériences et technologies. Ali a hautement apprécié les services médicaux fournis par l’équipe médicale chinoise en Guyane pour la population locale.

Par ailleurs, Wang Yi, directeur du Bureau de la Commission centrale des affaires étrangères et ministre chinois des Affaires étrangères, a rencontré Hugh Todd, ministre des Affaires étrangères de la République coopérative du Guyana, vendredi à Chengdu, la capitale de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine). .

M. Wang a appelé les deux parties à déployer des efforts conjoints pour approfondir la coopération dans divers domaines et à promouvoir un développement soutenu et approfondi des relations bilatérales sous la direction de l’important consensus atteint par les deux chefs d’Etat.

Todd, qui accompagne le président guyanais Ali pour la cérémonie d’ouverture de l’Universiade de Chengdu, a estimé que la Chine continuera à faire preuve de leadership mondial, à promouvoir la solidarité entre les pays en développement et à promouvoir la coopération Sud-Sud.

Temps mondiaux

A lire également