L'Assemblée générale de l'ONU embourbée dans les confrontations les plus féroces de l'histoire, exhortée à ne pas devenir l'outil des États-Unis

La 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU) débutera le 13 septembre 2022 au siège de l’ONU à New York. Divers sujets seront abordés lors de l’assemblée générale, notamment la prévention de la famine, l’élimination des armes nucléaires et la manière de mettre fin à la pandémie de COVID-19. Photo: VCG

L’Assemblée générale des Nations Unies a élu mardi les juges du Tribunal d’appel et du Tribunal du contentieux administratif des Nations Unies. Deux candidats chinois ont remporté l’élection avec succès, marquant la première fois dans l’histoire depuis la création des deux organes.

Gao Xiaoli de la Cour populaire suprême de Chine a été élu juge au Tribunal d’appel pour un mandat commençant immédiatement après sa nomination et se terminant le 30 juin 2026.

Au Tribunal du contentieux, Sun Xiangzhuang, également de la Cour populaire suprême de Chine, a été élu juge à temps plein à Genève, pour des mandats commençant le 1er juillet 2023 et se terminant le 30 juin 2030, selon le site officiel de l’ONU.

Le Tribunal du contentieux administratif des Nations Unies a été créé en 2009 par la résolution 62/228 de l’Assemblée générale et compte neuf juges, basés à New York, Genève et Nairobi.

Le Tribunal d’appel, également créé en 2009 par la résolution 62/228, compte sept juges, tous basés au siège des Nations Unies à New York.

Les deux organes sont des organes importants du système de justice interne des Nations Unies, jouant un rôle clé dans la sauvegarde des droits et intérêts légitimes des membres du personnel de l’ONU et dans la promotion du fonctionnement efficace du système des Nations Unies sur la base de l’état de droit.

Il convient de noter que c’est la première fois que des candidats chinois sont élus au Tribunal d’appel et au Tribunal du contentieux depuis la création des Tribunaux.

Temps mondiaux

★★★★★

A lire également