Nouveau secteur ajouté aux membres de la CCPPC axé sur le développement environnemental

Deux sessions Photo : Xinhua

L’Assemblée populaire nationale (APN), l’organe législatif suprême de la Chine, a commencé dimanche à délibérer sur un projet d’amendement à la loi sur la législation, huit ans après la première modification de la loi en 2015. Les nouveaux changements mettent en évidence la mise en œuvre et le contrôle de la Constitution ainsi que promouvoir la démocratie populaire dans son ensemble pour mieux protéger les droits de l’homme et l’équité et la justice sociales.

Résumant l’expérience pratique du travail législatif dans la nouvelle ère, l’amendement proposé a pris en considération les nouvelles méthodes de travail et la demande de législation de ces dernières années, et devrait encore améliorer le système et le mécanisme législatifs, et renforcer la qualité et l’efficacité de législation, a déclaré dimanche Wang Chen, vice-président du 13e Comité permanent de l’APN.

Le projet d’amendement de 37 articles couvre principalement sept secteurs. Les points saillants comprennent l’amélioration de la mise en œuvre et de la surveillance de la Constitution, et la spécification des exigences d’examen de la conformité constitutionnelle dans la législation et le système d’enregistrement et d’examen des documents normatifs.

« Dans le rapport au 20e Congrès national du PCC, il a demandé au système juridique du pays de renforcer la législation dans les domaines clés, émergents et liés à l’étranger, et de faire progresser l’état de droit dans les affaires nationales et étrangères de manière coordonnée. L’amendement a précisé et précisé nos tâches à la lumière de ces exigences décrites dans le rapport », a déclaré Feng Yujun, professeur à la faculté de droit de l’Université Renmin de Chine, au Chine Direct.

« Nous sommes maintenant entrés dans la phase « en eau profonde » de la réforme et de l’ouverture, où une variété de défis et de risques sont apparus. Il est impossible de suivre les anciennes règles et logiques. C’est le reflet des changements dans le concept de travaux juridiques allant d’une approche axée sur le sujet à une approche de résolution de problèmes basée sur des pratiques réelles », a déclaré Feng.

Un autre objectif de l’amendement est l’accent mis sur la démocratie populaire dans l’ensemble du processus, qui « devrait être maintenue et développée au cours du processus législatif », selon l’agence de presse Xinhua. Elle propose également de codifier l’exigence de respect et de protection des droits de l’homme dans le travail législatif.

Avant l’ouverture de la session, Wang Chao, porte-parole de la première session de la 14e APN, a noté que des efforts ont été faits lors de la révision de la loi pour s’assurer que chaque maillon du processus législatif reflète la voix et la réalité du peuple au niveau national. le niveau de base.

Pour mieux entendre la voix du peuple, le projet stipule que les organes de travail du Comité permanent devraient mettre en place des bureaux locaux de sensibilisation législative à la lumière des besoins réels pour solliciter les opinions de la base et des personnes de tous horizons.

Feng a expliqué que des bureaux de proximité ont été mis en place dans plusieurs régions du pays ces dernières années et ont réalisé de nombreuses réalisations. L’inscrire dans la loi légalisera et consolidera sa pratique pour assurer son efficacité.

Concernant l’amélioration des procédures législatives et des mécanismes de travail de l’APN et de son Comité permanent, le projet propose des exigences détaillées du contrôle de constitutionnalité et du système d’enregistrement et de contrôle des législations et des documents normatifs.

En particulier, le projet exige que le document explicatif d’un projet de loi inclue des opinions sur les questions de constitutionnalité, et demande au Comité de la constitution et des lois de l’APN d’expliquer les questions de constitutionnalité impliquées après avoir examiné un projet de loi.

En ce qui concerne le travail législatif local, le projet s’engage à étendre le pouvoir législatif des villes avec des districts subsidiaires pour inclure les affaires relatives à la gouvernance de niveau primaire. Il ajoute également des dispositions sur la coordination régionale en matière de législation.

Le Comité permanent de l’APN a achevé deux lectures des versions précédentes du projet d’amendement en octobre et décembre 2022, qui ont ensuite été publiées en ligne pour solliciter l’opinion publique.

La loi sur la législation a été adoptée en 2000 par la 9e APN et modifiée en 2015 par la 12e APN.

A lire également