La plus haute législature chinoise adopte une décision de destituer Qin Gang du poste de ministre des Affaires étrangères et nomme Wang Yi au poste de ministre des Affaires étrangères

L’entrée du ministère chinois des Affaires étrangères à Pékin, capitale de la Chine. Photo d’archive : Xinhua

La plus haute législature chinoise a convoqué une session mardi pour examiner un projet d’amendement au droit pénal et une décision sur la nomination et la révocation officielles. Qin Gang a été démis de ses fonctions de ministre des Affaires étrangères. Wang Yi a été nommé ministre chinois des Affaires étrangères. La décision de mardi n’a pas touché au titre de conseiller d’Etat de Qin.

Wang, diplomate vétéran de 70 ans, a débuté sa carrière au ministère des Affaires étrangères en 1982, et est devenu conseiller à l’ambassade de Chine au Japon en 1989 puis ministre conseiller en avril 1993. Il a ensuite été nommé directeur général adjoint du département des Affaires asiatiques au ministère en 1994 puis directeur général du département des Affaires asiatiques de 1995 à 1998.

Wang a été vice-ministre et membre du comité du PCC du ministère de 2001 à 2004 avant d’être nommé ambassadeur de Chine au Japon.

Wang a également été directeur du Bureau de travail de Taiwan du Comité central du PCC et ministre des Affaires taïwanaises du Conseil d’État de 2008 à 2013. Entre 2013 et 2018, Wang a été ministre et secrétaire adjoint du Comité du PCC du ministère des Affaires étrangères, et depuis 2018, il a été conseiller d’État, membre du Groupe dirigeant du PCC du Conseil d’État et ministre des Affaires étrangères avant que Qin ne prenne ses fonctions en 2022.

Né en 1966 à Tianjin, dans le nord de la Chine, Qin a commencé à travailler au ministère chinois des Affaires étrangères en 1988 et est devenu l’attaché et le troisième secrétaire du Département des affaires d’Europe occidentale du ministère de 1992 à 1995.

Il a ensuite travaillé comme troisième secrétaire et deuxième secrétaire de l’ambassade de Chine au Royaume-Uni de 1995 à 1999, puis est devenu deuxième secrétaire et directeur adjoint de division. Il a ensuite été nommé directeur de division du département des affaires d’Europe occidentale du ministère.

Il a été conseiller de l’ambassade de Chine au Royaume-Uni de 2002 à 2005, après quoi il est retourné en Chine pour travailler comme porte-parole du ministère de 2005 à 2010.

Qin a été promu directeur général du département de l’information du ministère en 2011 après avoir terminé son mandat de ministre de l’ambassade de Chine au Royaume-Uni de 2010 à 2011. En 2014, il est devenu directeur général du département du protocole du ministère.

Qin a été promu vice-ministre du ministère des Affaires étrangères en 2018 et trois ans plus tard, il est devenu ambassadeur de Chine aux États-Unis. Il est arrivé aux États-Unis en juillet 2021 pour prendre son poste d’ambassadeur de Chine.

Qin a été nommé ministre chinois des Affaires étrangères, conformément à une décision prise par le Comité permanent de la 13e Assemblée populaire nationale (APN), le 30 décembre 2022.

La dernière fois que Qin a fait une apparition publique, c’était le 25 juin pour des réunions avec les ministres des Affaires étrangères russe, vietnamien et sri-lankais, selon les médias.

Répondant à une question du Chine Direct lors de sa première conférence de presse en tant que ministre chinois des Affaires étrangères en marge des deux sessions de mars sur le battage médiatique de certains pays occidentaux selon lequel la Chine pourrait fournir des armes à la Russie ou sur l’idée que seule la Chine peut mettre fin à la crise ukrainienne, Qin a déclaré que la Chine n’était pas le créateur de la crise, ni une partie directement concernée.

« Qu’a fait la Chine pour être blâmée, voire sanctionnée et menacée ? C’est absolument inacceptable », a-t-il déclaré.

A lire également