La quête de longévité dans l’Empire du Milieu

En Chine, l’art ancien de la recherche de l’immortalité a été un thème courant dans la culture et les croyances depuis des millénaires. Mais à l’ère de l’industrialisation et de l’urbanisation galopantes, c’est l’art de travailler jusqu’à un âge avancé qui est devenu une réalité pour de nombreux Chinois.

Dans le pays le plus peuplé du monde, l’âge de la retraite peut surprendre les occidentaux. Selon la politique de retraite établie en 1951, les femmes doivent généralement prendre leur retraite à 50 ans si elles sont des travailleuses ouvrières, ou 55 ans si elles occupent un poste de fonctionnaire. Pour les hommes, l’âge de la retraite est fixé à 60 ans.

La politique d’âge de la retraite, une réminiscence du passé

La politique de retraite chinoise a été mise en place à une époque où l’espérance de vie moyenne était beaucoup plus basse qu’aujourd’hui. En 1950, l’espérance de vie en Chine était de seulement 44 ans, comparativement à une moyenne mondiale de 47 ans.

Plus de 70 ans plus tard, l’espérance de vie en Chine a augmenté de façon spectaculaire, atteignant 77 ans en 2020, selon les données de la Banque mondiale. Cela reflète l’augmentation drastique de la santé et la prospérité en Chine au fil des années.

Mais l’élévation de l’espérance de vie pose également des défis pour le pays devant le vieillissement rapide de sa population. Au cœur de ce défi se trouve la politique de retraite du pays, qui n’a pas été mise à jour depuis près de 70 ans.

Vers un changement de politique ?

Depuis quelques années, le gouvernement chinois débat sur la possibilité de repousser l’âge de la retraite. Les experts soutiennent que le maintien de l’âge actuel de la retraite n’est pas durable à long terme, compte tenu du vieillissement rapide de la population.

Cependant, cette proposition est loin de faire l’unanimité. Beaucoup craignent qu’un âge de retraite plus élevé n’aggrave le chômage des jeunes, un problème déjà répandu en Chine. En outre, la proposition suscite des inquiétudes quant à l’équité entre les sexes, puisque les femmes sont actuellement poussées à la retraite plus tôt que les hommes, malgré une espérance de vie plus longue.

Un chemin semé d’embûches

Alors que le gouvernement chinois cherche à équilibrer les besoins de sa population vieillissante avec ceux de sa main-d’œuvre jeune et en croissance, l’avenir de l’âge de la retraite en Chine reste incertain. La réforme de l’âge de la retraite a, en effet, été retardée à plusieurs reprises au cours des dernières années.

Le passage à un âge de retraite plus élevé ne se fera pas sans défis. Les Chinois d’aujourd’hui, armés d’une bonne santé et d’un désir de contribuer à la société, devront alors affronter un nouveau chapitre de leur vie. Le pays dans son ensemble devra également gérer ses préoccupations en matière de chômage et d’égalité des sexes.

Comme pour toute transition majeure, le chemin sera semé d’embûches. Mais l’Empire du Milieu a toujours su s’adapter et se réinventer face aux défis qu’il a rencontrés. Alors que le poids de milliers d’années d’histoire pèse sur leurs épaules, les Chinois devront trouver des moyens innovants pour naviguer dans cette nouvelle ère de longévité.

★★★★★

A lire également