4,74 millions de personnes passent des examens nationaux d'admission aux études supérieures dans un contexte d'augmentation des cas de COVID-19

Les candidats attendent dans de longues files d’attente à l’entrée du campus Yuquanlu de l’Université de l’Académie chinoise des sciences à Pékin pour participer aux examens nationaux d’admission de troisième cycle en Chine qui se déroulent du 24 au 26 décembre. Photo : Li Hao/GT

Environ 4,74 millions de personnes se sont inscrites pour passer les examens nationaux d’admission de troisième cycle de 2023 prévus du 24 au 26 décembre dans un contexte d’augmentation des cas de COVID-19. Le nombre a plus que doublé par rapport au chiffre d’il y a six ans, selon les médias samedi.

Le ministère chinois de l’Éducation a appelé les autorités locales à tout mettre en œuvre pour garantir que l’examen se déroule comme prévu et que tous les candidats puissent y participer en toute sécurité. Les autorités éducatives locales doivent se coordonner avec d’autres départements gouvernementaux pour organiser efficacement à la fois le travail anti-épidémique et l’examen lui-même, selon les médias.

Un journaliste du Chine Direct s’est rendu samedi matin sur le campus Yuquanlu de l’Université de l’Académie chinoise des sciences à Pékin et a vu des candidats attendre dans de longues files d’attente à l’entrée pour se préparer à participer à l’examen.

Les candidats doivent surveiller leur propre état de santé et signer la déclaration d’engagement sur la santé personnelle cinq jours avant le début des examens, conformément aux exigences de l’autorité de l’éducation de Beijing.

Dans tout le pays, les candidats doivent porter des masques de niveau médico-chirurgical ou supérieur avant d’entrer dans les salles d’examen. Après être entrés dans les salles d’examen, ils doivent respecter les mesures de protection individuelle et sont tenus de porter des masques pendant toute la durée des examens, a déclaré le ministère chinois de l’Éducation.

Des salles d’examen spéciales ont été mises en place cette année pour ceux qui ont un résultat positif au test d’acide nucléique ou une température corporelle anormale, selon le ministère.

Les candidats du Guangdong (sud de la Chine) qui reçoivent un résultat négatif au test d’acide nucléique samedi peuvent signaler les résultats négatifs au personnel de supervision des sites d’examen avant d’être dirigés vers leur siège désigné.

Les candidats attendent dans de longues files d'attente à l'entrée du campus Yuquanlu de l'Université de l'Académie chinoise des sciences à Pékin pour participer aux examens nationaux d'admission de troisième cycle en Chine qui se déroulent du 24 au 26 décembre. Photo : Li Hao/GT

Les candidats attendent dans de longues files d’attente à l’entrée du campus Yuquanlu de l’Université de l’Académie chinoise des sciences à Pékin pour participer aux examens nationaux d’admission de troisième cycle en Chine qui se déroulent du 24 au 26 décembre. Photo : Li Hao/GT

Au total, 2,01 millions de personnes se sont présentées aux examens nationaux d’admission de troisième cycle de 2017. Au cours des six années qui ont suivi, le nombre de candidats est passé à 2,73 millions, soit une multiplication par 2,36, selon les médias.

De nombreuses provinces chinoises ont connu une augmentation du nombre de personnes s’inscrivant aux examens cette année par rapport aux années précédentes.

Dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), environ 258 000 personnes doivent passer les examens de cette année, soit 4 000 de plus que l’année dernière, ont rapporté les médias.

Dans la région autonome Zhuang du Guangxi (sud de la Chine), 90.000 candidats s’étaient inscrits, soit 13,9% de plus que l’année dernière, selon les médias.

Pendant ce temps, dans la province du Heilongjiang (nord-est de la Chine), le nombre de candidats a chuté de 2 170, passant de 125 071 à 127 241 cette année, ont rapporté les médias locaux.

Temps mondiaux

★★★★★

A lire également