De jeunes talents donnent un élan au développement scientifique et technologique de la Chine

Li Qinghui mène une expérience dans un laboratoire de Taiyuan, dans la province du Shanxi (nord de la Chine), le 27 août 2022. Lors de la 2e Assemblée chinoise des sciences spatiales, qui s’est terminée le 28 août, des universitaires dans des domaines tels que la conception d’engins spatiaux et les sciences de la Terre ont prononcé des discours encourageants jeunes à contribuer aux efforts d’exploration spatiale du pays. (Xinhua/Xie Yuan)

La 2e Assemblée chinoise des sciences spatiales dans la ville de Taiyuan, dans la province chinoise du Shanxi (nord), a attiré près de 500 universitaires et experts de plus de 220 instituts de recherche, universités et entreprises.

Au cours de l’événement de quatre jours, qui s’est terminé dimanche, des universitaires dans des domaines tels que la conception d’engins spatiaux et les sciences de la Terre ont prononcé des discours encourageant les jeunes à contribuer aux efforts d’exploration spatiale du pays.

« Les jeunes sont énergiques et possèdent la capacité et la volonté d’innover », a déclaré Sun Zezhou, spécialiste de la conception d’engins spatiaux, dans son discours.

Dans le domaine des sciences spatiales en Chine, un nombre croissant de jeunes talents occupent le devant de la scène.

L’Administration nationale de l’espace de Chine a révélé lors d’une conférence de presse en janvier que l’âge moyen des membres des équipes de recherche des projets scientifiques spatiaux de pointe de la Chine, tels que le programme d’exploration lunaire chinois et le système de navigation par satellite BeiDou, se situe entre 30 et 40 ans.

Zhang Aibing, 45 ans, a été récompensé pour ses contributions à la science spatiale chinoise lors de la cérémonie d’ouverture de l’événement. Zhang travaille au Centre national des sciences spatiales de l’Académie chinoise des sciences depuis 2003.

Au cours des deux dernières décennies, il a participé à de multiples projets d’exploration spatiale. Plus de 60% des membres de l’équipe de recherche dirigée par Zhang ont moins de 40 ans.

Il a dit qu’il croyait que les jeunes chercheurs sont curieux et énergiques, et qu’ils sont meilleurs pour sortir des sentiers battus, ce qui joue parfois un rôle extraordinaire dans la promotion de la recherche scientifique.

De plus, les jeunes deviennent les « tendanciers » de diverses technologies de pointe en Chine.

Selon un rapport publié par l’Académie nationale de la stratégie d’innovation en juin, la majorité des ressources humaines scientifiques et technologiques de la Chine sont jeunes et d’âge moyen, et environ les trois quarts d’entre elles sont âgées de 39 ans et moins.

Li Qinghui poursuit un doctorat à l’Université du Shanxi et n’est pas rentrée chez elle pour passer les vacances d’été cette année en raison de son emploi du temps chargé.

Le jeune homme de 25 ans est membre d’une équipe de recherche qui se concentre sur la conception d’un système optique pour fournir un support technique à un observatoire d’ondes gravitationnelles au sol.

Le système devrait permettre de mieux étudier l’évolution de l’univers et de comprendre son mouvement.

« Je passe six jours au laboratoire de 8h00 à 22h00 par semaine », a déclaré Li, ajoutant qu’elle est honorée de faire partie de ce projet scientifique de pointe.

La Chine a toujours attaché une grande importance à la culture des talents. Une réunion du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois a examiné un plan de développement des talents au cours de la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025) en avril de cette année.

La réunion a appelé à accélérer la construction de pôles de talent et d’innovation de classe mondiale, avec Pékin, Shanghai et la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao servant de zones de démonstration.

Appelant à redoubler d’efforts pour encourager les scientifiques ayant une valeur stratégique et faire jouer pleinement leur rôle, la réunion a mis l’accent sur le développement d’équipes de talents et d’innovation de premier plan en science et technologie, ainsi que sur un grand nombre d’ingénieurs exceptionnels.

« J’espère que les jeunes talents pourront maintenir leur curiosité et leur créativité et élargir leurs horizons tout en faisant des recherches scientifiques terre-à-terre pour contribuer au développement des sciences spatiales en Chine et pour l’humanité », a déclaré Sun.