La Chine fait de nouveaux progrès dans la R&D sur les vaccins COVID en suivant plusieurs voies technologiques

Photo:VCG

La Chine a fait de nouveaux progrès dans la recherche et le développement de vaccins contre le COVID-19 en adhérant à plusieurs voies technologiques en parallèle, a rapporté mercredi l’agence de presse Xinhua.

Selon une équipe de recherche du Mécanisme conjoint de prévention et de contrôle du Conseil des affaires d’État, la Chine dispose de trois vaccins monovalents inactivés contre les variantes d’Omicron qui font l’objet d’essais cliniques séquentiels sur le continent, à Hong Kong et aux Émirats arabes unis. Jusqu’à présent, les essais se sont bien déroulés.

Neuf vaccins multivalents contre des variants sont entrés dans les essais cliniques, dont certains en essais cliniques de phase III.

Pendant ce temps, la Chine déploie et promeut activement la recherche et le développement de vaccins à large spectre.

Récemment, un autre vaccin à vecteur adénoviral pour inhalation et un vaccin à protéine recombinante ont été approuvés, qui peuvent être utilisés pour la vaccination de rappel séquentielle d’urgence dans des populations spécifiques six mois après avoir reçu deux doses de vaccins inactivés.

Des experts du Mécanisme conjoint de prévention et de contrôle du Conseil des Affaires d’Etat ont déclaré que face à la situation épidémique complexe, la vaccination reste une mesure efficace d’immunisation active.

Jusqu’à présent, 46 vaccins COVID-19 sont entrés dans des essais cliniques en Chine et 21 vaccins ont été approuvés pour des essais cliniques de phase Ⅲ à l’étranger. Neuf vaccins, dont un vaccin inactivé, un vaccin à vecteur adénoviral et un vaccin à protéine recombinante, ont été approuvés pour la commercialisation ou l’utilisation d’urgence avec conditions et trois vaccins figurent sur la liste d’utilisation d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé.

★★★★★

A lire également