Recombinant human monoclonal antibody against SARS-CoV-2 for injection Photo: China National Biotec Group

Anticorps monoclonal humain recombinant contre le SARS-CoV-2 pour injection Photo : China National Biotec Group

Un anticorps monoclonal contre le SRAS-CoV-2 a été approuvé par les autorités médicales chinoises pour des essais cliniques, ce qui est d’une grande importance pour faire face à la propagation des variantes d’Omicron, a déclaré un responsable du China National Biotec Group (CNBG), une filiale de Sinopharm, mardi.

L’anticorps monoclonal humain recombinant contre le SRAS-CoV-2 pour injection, nommé F61 et désigné pour le traitement précoce de l’infection par le nouveau coronavirus, a été approuvé par l’Administration nationale des produits médicaux pour les essais cliniques, a déclaré Zhu Jingjin, secrétaire du Parti du CNBG, au Salon chinois international des produits de consommation.

L’approbation du F61 est d’une grande importance dans l’effort pour faire face à l’épidémie de variantes d’Omicron, indique un communiqué publié par CNBG.

L’anticorps monoclonal F61 est capable de neutraliser la souche SARS-CoV-2 et ses principales variantes dans le monde, et en particulier, il a une activité neutralisante élevée contre les sous-variantes d’Omicron qui circulent actuellement dans le monde, principalement BA.1 , BA.1.1, BA.2, BA.3 et BA.4/5, dit-il.

Il a été développé conjointement par CNBG et le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies.

Les équipes de recherche conjointes sont également engagées dans le développement d’un spray nasal de F61 à usage préventif.

La Chine a vu émerger des sous-variantes d’Omicron, avec de nouvelles sous-variantes, telles que BA.4 et BA.5, ayant été découvertes dans certaines régions ces derniers mois et déclenchant une nouvelle vague de cas de COVID-19 dans le pays.

★★★★★

A lire également