L'autorité chinoise de santé publique et l'OMS tiennent une réunion d'échange technique sur les contrôles du COVID

Photo prise le 22 janvier 2020 montrant une vue extérieure du siège de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, en Suisse.Photo : Xinhua

La Commission nationale chinoise de la santé (NHC) a organisé vendredi une réunion virtuelle sur le thème de l’échange technique pour la prévention et le contrôle du COVID-19 avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS). De hauts responsables du NHC et du Centre chinois de prévention et de contrôle des maladies (CDC) ont assisté à la réunion.

Les deux parties ont communiqué sur l’état actuel de l’épidémie, le traitement médical, les soins aigus et la poursuite de la vaccination. Les deux parties ont convenu de maintenir les échanges techniques pour faciliter la fin rapide de la pandémie.

La Chine est confrontée à une augmentation rapide des cas nationaux de COVID après avoir assoupli certaines mesures de contrôle conformément à un nouveau paysage de contagion virale.

En réponse aux rumeurs selon lesquelles le nombre de décès dus au COVID en Chine est sous-déclaré, des experts et des responsables des autorités sanitaires chinoises ont déclaré que la Chine avait insisté sur le principe de vérité et d’ouverture dans la divulgation d’informations sur les décès et les cas graves, et avait l’intention de respecter ce principe.

Du point de vue de la santé publique, il est difficile d’évaluer avec précision le taux de mortalité aux premiers stades d’une épidémie ; cependant, une fois cette période écoulée, une évaluation précise peut être faite, selon Liang Wannian, chef du groupe d’experts chinois sur la réponse au COVID-19 relevant du NHC.

« Au cours de la période actuelle, [we should] accorder la priorité à la prévention des cas graves et des décès. C’est aussi l’ajustement de l’accent mis sur la prévention – pour donner la priorité à la prévention des décès », a déclaré Liang vendredi lors d’un entretien de groupe avec d’autres experts en santé publique.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Mao Ning, a déclaré lors d’une précédente conférence de presse de routine que « Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, la partie chinoise partage des informations sur l’épidémie de manière opportune, ouverte et transparente conformément à la loi et informe l’OMS de la situation de la Chine ». situation covid. »

La Chine a toujours partagé ses informations de manière responsable avec l’OMS et la communauté internationale et se tient prête à travailler avec la communauté internationale dans la solidarité, à relever le défi du COVID plus efficacement, à mieux protéger la vie et la santé des personnes et à restaurer conjointement une croissance économique stable et à construire une communauté mondiale. de la santé pour tous, a dit Mao.

Temps mondiaux