Les passagers attendent leur vol à l'aéroport international de Pékin le 24 décembre, la plupart d'entre eux portant des masques N95 et maintenant une distance sociale.  Photo: Sina Weibo
Les passagers attendent leur vol à l'aéroport international de Pékin le 24 décembre, la plupart d'entre eux portant des masques N95 et maintenant une distance sociale.  Photo: Sina Weibo

Les passagers attendent leur vol à l'aéroport international de Pékin le 24 décembre, la plupart d'entre eux portant des masques N95 et maintenant une distance sociale.  Photo: Sina Weibo

Les passagers attendent leur vol à l’aéroport international de Pékin le 24 décembre, la plupart d’entre eux portant des masques N95 et maintenant une distance sociale. Photo: Sina Weibo

La Chine a annoncé la reprise du traitement et de l’approbation des demandes de passeport et de visa pour les citoyens chinois se rendant à l’étranger à partir du 8 janvier 2023 dans le cadre de mesures visant à améliorer les politiques de gestion de l’immigration, selon un communiqué publié mardi par l’Administration nationale de l’immigration (NIA).

En outre, le traitement et l’approbation des visas et des permis de séjour des étrangers reprendront et pourront être accélérés en fonction des besoins des demandeurs, lit-on dans le communiqué.

La Commission nationale de la santé (NHC) a publié lundi un avis concernant le déclassement de la gestion des infections à coronavirus en classe B à partir du 8 janvier 2023, qui proposait d’assurer et de promouvoir les échanges entre les personnes entre la Chine et d’autres pays.

Le NHC a noté dans le communiqué que la nouvelle réglementation mettra l’accent sur la sauvegarde de la santé et de la vie des personnes et sur la prévention de l’augmentation des cas graves, afin de minimiser l’impact de l’épidémie sur le développement économique et social.

Les tests d’acide nucléique ne seront plus effectués sur les personnes entrant en Chine à partir du 8 janvier, tandis que celles présentant une déclaration de santé ou des symptômes anormaux seront soumises à une détection d’antigène par les douanes, a annoncé mardi le ministère chinois des Affaires étrangères.

Le ministère optimisera davantage les arrangements et facilitera le retour des étrangers et des cadres à participation étrangère en Chine, et le gouvernement chinois assurera les échanges de personnel et la coopération entre la Chine et d’autres pays.

De plus, la politique de gestion des infections à coronavirus récemment publiée stipulait que les personnes infectées par le coronavirus ne seraient plus mises en quarantaine et que leurs contacts étroits ne seraient plus identifiés. Les mesures de gestion liées aux maladies infectieuses ne seront plus prises à l’entrée du personnel et des marchandises.

La politique de gestion des immigrants récemment publiée a également annoncé le rétablissement d’un passage rapide pour le contrôle aux frontières dans les ports adjacents à Hong Kong et Macao à partir du 8 janvier, permettant au personnel qualifié d’entrée et de sortie de passer la douane en temps opportun.

Les ports terrestres, maritimes et aériens de la partie continentale de la Chine reprendront également progressivement le dédouanement normal, permettant aux marchandises et au personnel qualifiés d’entrer et de sortir du pays.

Selon la plateforme de voyage en ligne Ctrip, le nombre de recherches de demandes de visa a augmenté de 300 % et le nombre de recherches de visas pour Hong Kong a été multiplié par cinq.

À l’heure actuelle, les 10 principales destinations des citoyens chinois, dont la Thaïlande, le Japon et la Corée du Sud, ont repris les services de visa pour l’emploi, le tourisme, les visites familiales et les affaires.

Temps mondiaux

★★★★★

A lire également