Medical workers take swab samples from citizens for nucleic acid testing in Sanya, south China

Des travailleurs médicaux prélèvent des échantillons sur écouvillon de citoyens pour des tests d’acide nucléique à Sanya, dans la province de Hainan (sud de la Chine), le 7 août 2022. Des mesures de prévention et de contrôle ont été prises à Sanya pour lutter contre la nouvelle résurgence du COVID-19 dans la ville. Photo : Xinhua

Plus de 2.000 touristes bloqués à Sanya, une station touristique de la province de Hainan (sud de la Chine) en raison de la dernière résurgence du COVID-19 sont rentrés chez eux. Leur départ intervient au moment où la ville signalait jeudi 1 254 nouveaux cas.

Jeudi à 4 heures du matin, Sanya a aidé 2 156 touristes bloqués à quitter la ville sur 14 vols, a déclaré un responsable de Sanya lors d’une conférence de presse.

Selon les médias, le premier groupe de 125 touristes bloqués est rentré mardi après-midi à Xi’an, dans la province du Shaanxi (nord-ouest de la Chine).

A partir de mercredi matin, Hainan a ouvert le canal d’application pour quitter l’île en affichant le code de santé vert. L’application s’ouvre aux touristes des régions et des hôtels qui n’ont trouvé aucun cas de COVID-19 au cours des sept derniers jours.

Au cours des dernières 24 heures mercredi, Sanya a signalé 1 254 nouveaux cas, dont 480 nouveaux cas confirmés et 774 cas asymptomatiques. Entre le 1er août et le 10 août, la ville a recensé au total 1 690 cas confirmés et 1 504 cas asymptomatiques.

Un responsable de Sanya a déclaré lors de la conférence de presse de jeudi que bien que les nouveaux cas quotidiens aient augmenté mercredi, ils sont tous éliminés avant qu’ils ne présentent des symptômes de COVID-19, assurant au public de ne pas paniquer.

La ville a imposé une gestion statique temporaire depuis le 6 août. Le lendemain, tous les vols à destination et en provenance de Sanya ont été annulés.

Actuellement, quelque 32 000 touristes sont bloqués à Sanya. Pour calmer les touristes bloqués, la ville avait assuré lors de la conférence de presse de samedi que l’hôtel local offrirait une réduction de 50% aux clients qui séjournent.

Temps mondiaux

★★★★★

A lire également