Red strata discovered in Hoh Xil, Northwest China

Des strates rouges découvertes à Hoh Xil, dans la province du Qinghai (nord-ouest de la Chine) Photo : Xinhua

Une expédition chinoise a récemment découvert une grande « montagne rouge » à Hoh Xil, dans la province du Qinghai (nord-ouest de la Chine), qui pourrait remonter à la fin du Crétacé ou au Paléogène il y a entre 70 et 30 millions d’années.

« Il est rare de trouver une si grande surface exposée de strates rouges en Chine », a déclaré Shen Tianyi, professeur agrégé à l’École des sciences de la Terre de l’Université chinoise des géosciences à Wuhan et l’un des membres de l’expédition, la saluant comme une « relique géologique ancienne spectaculaire » sur le plateau Qinghai-Xizang.

Assise au milieu de Hoh Xil, la montagne de couleur acajou est très visible dans la verte prairie du bassin en été, avec des strates claires et superposées visiblement exposées.

La montagne située dans un axe est-ouest présente des sections stratigraphiques claires et des pentes asymétriques, abruptes au sud et lentes au nord. Quelque 160 kilomètres du nord au sud et près de 600 kilomètres d’est en ouest des strates sont naturellement exposées.

Le paysage géologique de la « montagne rouge » de Hoh Xil devrait être transformé en un grand géoparc, a indiqué l’équipe d’expédition. Situé sur le plateau Qinghai-Xizang, Hoh Xil est la plus grande zone inhabitée de Chine.

La montagne contient de riches formations géologiques étroitement liées au processus de soulèvement du plateau Qinghai-Xizang qui fournissent un support important pour des recherches approfondies sur l’évolution du plateau.

Shen a déclaré que la « montagne rouge » de Hoh Xil s’est principalement formée à la fin du Crétacé ou au début du Paléogène, il y a entre 70 et 30 millions d’années.

Les « montagnes rouges » étaient auparavant des roches rouge brique dans la montagne Tanggula. Après une altération et une dénudation continues, ces roches ont été transportées par les rivières, déposées dans le bassin du Hoh Xil et plus tard exposées au sol après des mouvements tectoniques géologiques, a déclaré Shen.

L’équipe de l’Université des géosciences de Chine à Wuhan est actuellement en expédition scientifique à la source du fleuve Yangtze à Hoh Xil.

★★★★★

A lire également