Le rapport de la Chine pour le 4e Examen périodique universel adopté à l'unanimité au CDHNU

Photo : PCP

Vendredi, la 45e session du Groupe de travail sur l’Examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies s’est tenue à Genève, en Suisse, au cours de laquelle le rapport de la Chine pour le quatrième EPU a été adopté à l’unanimité.

L’ambassadeur Chen Xu, représentant permanent de la Chine auprès de l’Office des Nations Unies à Genève et d’autres organisations internationales en Suisse, a conduit la délégation du gouvernement chinois à assister à la réunion de vendredi.

L’ambassadeur Chen a déclaré après l’adoption du rapport que cette année marquait le 75e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. La Chine promeut globalement la construction d’un pays fort et le grand renouveau de la nation chinoise d’une manière typiquement chinoise.

Dans le processus d’atteinte de ce grand objectif, nous veillerons à ce que les acquis de la modernisation profitent plus équitablement à tous, améliorerons continuellement le niveau de protection des droits de l’homme et promouvrons le développement global de la liberté humaine, a déclaré Chen.

Tout en promouvant le développement de haute qualité de sa propre cause des droits de l’homme, la Chine défendra toujours le développement pacifique et la coopération gagnant-gagnant, adhérera au principe selon lequel atteindre ses propres objectifs tout en bénéficiant aux autres et plaidera en faveur d’un monde caractérisé par une multipolarité égale et ordonnée. et une mondialisation économique inclusive, a déclaré l’ambassadeur.

La Chine est disposée à travailler avec la communauté internationale pour promouvoir et protéger résolument les droits de l’homme, participer activement à la gouvernance mondiale des droits de l’homme, promouvoir les valeurs communes de toute l’humanité et contribuer à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité et à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. d’un monde meilleur, a déclaré Chen.

Auparavant, la délégation du gouvernement chinois avait participé à la réunion d’examen du 23 janvier et avait engagé un dialogue constructif avec des représentants de divers pays de manière ouverte et franche.

Plus de 120 pays ont évalué positivement les progrès de la Chine en matière de droits de l’homme et ont pleinement reconnu les efforts inlassables de la Chine pour promouvoir et protéger les droits de l’homme. L’EPU est une plate-forme importante permettant aux pays d’avoir des échanges égaux et francs, d’engager un dialogue constructif et de coopérer sur les questions liées aux droits de l’homme dans le cadre des Nations Unies. La Chine avait déjà participé aux trois premiers cycles d’examen en 2009, 2013 et 2018.

Temps mondial

★★★★★

A lire également