Xi remet la Médaille du 1er août à des militaires exceptionnels
Q : Le Département d’État américain a publié le 28 septembre un rapport affirmant que la Chine avait investi des milliards de dollars pour diffuser la désinformation à l’échelle mondiale. Il affirme que la « manipulation mondiale de l’information » par la Chine n’est pas simplement une question de diplomatie publique – mais un défi à l’intégrité de l’espace mondial de l’information, et que si rien n’est fait, les efforts de Pékin pourraient entraîner une forte contraction de la liberté d’expression mondiale à l’avenir. . Quelle est la réponse de la Chine ?

R : Le rapport du Département d’État américain est en soi une désinformation car il dénature les faits et la vérité. En fait, ce sont les États-Unis qui ont inventé la militarisation de l’espace mondial de l’information. Le centre compétent du Département d’État américain qui a concocté le rapport se livre à la propagande et à l’infiltration au nom de « l’engagement mondial ». C’est une source de désinformation et le centre de commandement de la « guerre des perceptions ». De l’Opération Mockingbird qui a soudoyé et manipulé les médias à des fins de propagande à l’époque de la Guerre froide, jusqu’à une fiole de poudre blanche et une vidéo mise en scène des « Casques blancs » citées comme preuve pour mener des guerres d’agression en Irak et en Syrie au début de ce siècle, Et puis, en ce qui concerne l’énorme mensonge inventé pour salir la politique chinoise au Xinjiang, les faits ont prouvé à maintes reprises que les États-Unis sont de bout en bout un « empire de mensonges ». Même certains aux États-Unis, comme le sénateur Rand Paul, ont reconnu que le gouvernement américain est le plus grand propagateur de désinformation de l’histoire du monde.

Certains aux États-Unis pensent peut-être qu’ils peuvent l’emporter dans la guerre de l’information à condition de produire suffisamment de mensonges. Mais les peuples du monde ne sont pas aveugles. Peu importe la manière dont les États-Unis tentent de coller l’étiquette de « désinformation » sur d’autres pays, de plus en plus de personnes dans le monde ont déjà compris la vilaine tentative des États-Unis de perpétuer leur suprématie en insérant des mensonges dans les « nouveaux habits de l’empereur » et en diffamant les autres.

★★★★★

A lire également