La légende de Chang’e, La Déesse Lune

Permettez-moi de vous conter une histoire qui date de l’antiquité chinoise, celle de la Déesse Lune, Chang’e. Dans la mythologie chinoise, Chang’e a sa place bien établie en tant que symbole de l’inaccessible, de la beauté éternelle et de la solitude.

L’ascension divine de Chang’e

Chang’e et son mari, Houyi, étaient auparavant des mortels. Selon la légende, dix soleils se sont levés dans le ciel, causant une grave sécheresse et la souffrance de tous les êtres vivants. Pour sauver le monde, Houyi, un archer habile, réussit à abattre neuf soleils sur dix, gagnant ainsi le respect et l’adoration du peuple. En récompense, il reçut d’un immortel une potion de vie éternelle.

Cependant, cela marquait le début d’une histoire pleine de drame et de tristesse. Chang’e, que l’on dit aussi belle qu’intelligente, a bu la potion par accident alors que Houyi était absent. La potion a rendu son corps si léger qu’elle a commencé à flotter vers le ciel jusqu’à atteindre la lune, devenant ainsi la déesse de la lune. Son ascension forcée à l’immortalité l’a éloignée de son bien-aimé Houyi, les condamnant à une séparation éternelle.

Chang’e dans la Littérature chinoise

Au cours des millénaires, la légende de Chang’e est devenue une véritable icône dans la culture chinoise, inspirant de nombreuses histoires et poèmes. Elle est souvent représentée dans la littérature chinoise comme une figure tragique, victime de circonstances indépendantes de sa volonté, qui continue de porter le poids de sa solitude. Les auteurs et poètes utilisent souvent Chang’e comme une métaphore de la solitude et de la mélancolie déchirante qui accompagne la séparation.

Chang’e et la Fête de la Lune

Chaque année, lors de la Fête de la Lune, aussi appelée Festival de la Mi-Automne, les Chinois se souviennent et honorent Chang’e. C’est une occasion pour les familles de se réunir et de partager des gâteaux de lune tout en contemplant la pleine lune. En même temps, ils racontent l’histoire de Chang’e, une histoire de sacrifice, de séparation et d’amour éternel. Cette histoire sert non seulement à divertir, mais aussi à transmettre des traditions d’une génération à l’autre.

Chang’e dans l’ère moderne : L’exploration spatiale chinoise

Même dans l’ère moderne, la légende de Chang’e joue un rôle significatif. La Chine a baptisé son programme d’exploration lunaire du nom de la déesse : le Programme Chang’e. Jusqu’à présent, quatre missions sous ce programme ont été lancées, chacune menant à des découvertes et des avancements significatifs dans la quête d’exploration spatiale de la Chine. Ainsi, l’héritage de Chang’e s’étend au-delà des limites des légendes anciennes, touchant la réalité des conquêtes scientifiques du 21ème siècle.

Conclusion : Chang’e, plus qu’une simple déesse de la Lune

La légende de Chang’e est une histoire poignante qui résonne encore à travers les âges. Elle est plus qu’une simple déesse de la lune – elle représente l’amour éternel, la tragédie de la solitude et le sacrifice immense. Plus que cela, Chang’e incarne également la persévérance, l’ambition et l’appel vers l’inconnu, ce qui fait d’elle un symbole séculaire de la culture chinoise.

★★★★★

A lire également