Les sangliers retirés du nouveau catalogue d'animaux sauvages protégés en tant qu'espèces non menacées existentiellement

Sangliers. Photo: VCG

L’Administration nationale des forêts et des prairies a publié un catalogue d’animaux sauvages récemment ajusté avec des normes mises à jour connues sous le nom de « trois valeurs ». Les sangliers ont été retirés du catalogue pour le grave danger qu’ils présentent pour la vie quotidienne des gens et parce qu’ils ne sont pas menacés existentiellement.

Les « trois valeurs » déterminent si un animal sauvage particulier a une valeur écologique, scientifique ou sociale.

L’Administration nationale des forêts et des prairies réévalue chaque année la liste des animaux protégés au niveau national. La nouvelle liste contient un total de 1 924 espèces d’animaux sauvages. Par rapport à la liste originale publiée en 2000, la nouvelle a ajouté plus de 700 espèces tout en conservant la plupart des espèces d’origine.

Les sangliers ont été retirés de la liste car il n’y a plus de menace pour leur survie et les populations dans de nombreuses régions ont trop augmenté. L’ajustement a été fait conformément aux principes de base du catalogue, Jin Kun, chercheur à l’Institut de l’environnement et de la protection écologiques des forêts.

Jusqu’à présent, 28 provinces de Chine abritent des sangliers, parmi lesquels 857 comtés, villes et districts de 26 provinces sont menacés par les sangliers.

Il y a eu des informations récentes faisant état de sangliers entrant dans les zones urbaines de la province du Jiangsu (est de la Chine) et provoquant des accidents de la circulation, endommageant des champs de maïs à Shiyan, dans la province du Hubei (centre de la Chine), et entrant dans l’Université agricole de Shenyang dans la province du Liaoning (nord-est de la Chine) et mangeant les plats à emporter des étudiants. .

Jin a souligné que la suppression des sangliers de la liste ne signifie pas que les gens peuvent les chasser à volonté car les principes de protection doivent être suivis.

Les sangliers ne peuvent être chassés que pour la recherche scientifique et d’autres utilisations non comestibles, et la consommation aveugle et le commerce illégal seront strictement interdits. Les experts notent que la population de sangliers ne subira pas un coup dévastateur malgré leur retrait de la liste.

L’Administration nationale des forêts et des herbages continuera tout de même à renforcer la surveillance des sangliers dans leur habitat et envisagera de relever leur niveau de protection en cas de déclin de l’espèce.

A lire également