La Chine encouragera le processus d'expansion des adhésions et la coopération entre les marchés émergents avec les membres des BRICS lors du prochain sommet (vice FM)

Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Ma Zhaoxu assiste à une réunion spéciale virtuelle des ministres des Affaires étrangères des pays BRICS le 20 juillet 2023. Photo : du ministère des Affaires étrangères

La Chine est disposée à travailler avec les pays BRICS pour mettre en œuvre le consensus atteint par les dirigeants des pays pour promouvoir le processus d’élargissement de l’adhésion et renforcer la coopération entre les marchés émergents et les pays en développement, a déclaré jeudi le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Ma Zhaoxu.

Alors qu’il assistait à une réunion virtuelle spéciale des ministres des Affaires étrangères des BRICS à Beijing, M. Ma a déclaré que la Chine se réjouissait de tenir des discussions approfondies avec les partenaires des BRICS sur diverses questions importantes afin d’obtenir des résultats fructueux et d’élever la coopération des BRICS à un nouveau niveau lors du prochain 15e Sommet des BRICS en Afrique du Sud.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé plus tôt en juillet que le sommet des BRICS, prévu du 22 au 24 août, se tiendra « physiquement » après une interruption de trois ans.

L’expansion des BRICS, une monnaie commune au sein du bloc et la garantie de la sécurité alimentaire et énergétique figurent parmi les principaux sujets à l’ordre du jour, selon les médias, car un nombre croissant de pays ont demandé à rejoindre les BRICS ou ont exprimé leur intérêt à le faire, notamment l’Éthiopie, le Nicaragua, le Venezuela, l’Argentine, l’Iran, l’Algérie, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

Dans une interview exclusive avec Chine Direct, l’ambassadeur d’Afrique du Sud en Chine, Siyabonga Cyprian Cwele, a déclaré qu’il attendait des discussions approfondies sur la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique, sur le partage des compétences en matière de technologies et d’innovation, et sur la coordination de la croissance, de la stabilité et de la reprise mondiale après la pandémie.

★★★★★

A lire également