La Chine, championne de la consommation de gaz naturel

Le dragon asiatique n’est pas seulement le géant de la fabrication, de la technologie et de la finance mondiale : la Chine est aussi un des plus grands consommateurs de gaz naturel au monde. En 2019, la consommation de gaz naturel en Chine a atteint 306,7 milliards de mètres cubes, une augmentation impressionnante par rapport à l’année précédente. Mais d’où provient tout ce gaz que consomme l’empire du Milieu? La vraie question serait de savoir qui alimente ce dragon énergivore.

La Russie, un fournisseur clé

En ce qui concerne le gaz naturel, la Russie tient le rôle du protagoniste. Avec la mise en service en décembre 2019 du gigantesque gazoduc sibérien « Power of Siberia », la Russie est devenue le principal fournisseur de gaz naturel de la Chine. Les relations entre ces deux géants sont solides : en 2020, la production du Power of Siberia a augmenté de 2,5 fois par rapport à 2019, atteignant 4,1 milliards de mètres cubes.

Le gazoduc a une capacité de transport de 38 milliards de mètres cubes par an et approvisionne plusieurs régions chinoises, dont la province de Liaoning et la municipalité de Pékin. En novembre 2020, un autre accord a été conclu entre Gazprom, la société gazière russe, et la China National Petroleum Corporation (CNPC) pour doubler le volume de gaz transporté à travers l’Extrême-Orient russe.

La Turkménistan, pilier central des approvisionnements

Avant l’entrée en scène de la Russie, le Turkménistan était le principal fournisseur de gaz de la Chine. Cette position est due au gazoduc central Asie-Chine, qui relie les champs gaziers turkmènes à la frontière chinoise. Le Turkménistan représente encore une part importante de l’approvisionnement de la Chine en gaz, bien qu’elle tend à diminuer avec l’augmentation des importations en provenance de Russie et de pays exportateurs de gaz naturel liquéfié (GNL).

Le gaz naturel liquéfié (GNL), l’alternative flexible

Outre le gaz de pipeline, la Chine s’est également tournée vers le GNL pour diversifier ses sources d’approvisionnement. Les importations de GNL de la Chine ont connu une croissance rapide ces dernières années, alimentée par un réseau de plus en plus étendu de terminaux de GNL. Parmi les fournisseurs de gaz naturel liquéfié, l’Australie se distingue comme le plus important, suivie de près par le Qatar.

Le GNL offre à la Chine une flexibilité supplémentaire pour répondre à sa demande en gaz. Il permet à l’empire du Milieu d’accéder à l’offre mondiale de gaz naturel et de renforcer sa sécurité énergétique en limitant sa dépendance à l’égard d’un nombre réduit de fournisseurs.

Diversification : l’angole et les États-Unis grimpent les echelons

Dans une quête constante de diversification de ses sources d’énergie, la Chine a commencé à importer du gaz de l’Angola et des États-Unis. En dépit des tensions commerciales entre Washington et Pékin, le gaz naturel américain a trouvé un marché en Chine, où les entreprises cherchent à diversifier leurs portefeuilles d’approvisionnement.

Il est clair que la demande de gaz naturel de la Chine ne montre aucun signe de ralentissement. Pour répondre à cette demande croissante, Pékin a mis en place une stratégie d’approvisionnement diversifiée, incorporant à la fois des gazoducs terrestres et des importations de GNL, tout en explorant de nouvelles sources potentielles d’importation. Cela garantit que le dragon chinois restera alimenté par différentes sources de gaz dans les prochaines années.

A lire également