Le Venezuela rejoint le programme spatial dirigé par la Chine

La lune est vue lors d’une éclipse lunaire totale à Sydney, Australie, le 8 novembre 2022. (Photo : Xinhua)

« Le Venezuela va sur la Lune ! » Gabriela Jimenez, vice-présidente et ministre vénézuélienne de la science et de la technologie, a écrit avec beaucoup d’enthousiasme dans un message sur Twitter mardi après avoir signé une déclaration conjointe sur la Station internationale de recherche lunaire (ILRS) dirigée par la Chine avec Zhang Kejian, administrateur du China National Space Administration (CNSA) le lundi via un lien vidéo.

Selon Jimenez, le Venezuela est devenu le premier pays d’Amérique latine à rejoindre le projet.

Selon le communiqué officiel de la CNSA, la déclaration conjointe indique que les deux parties s’engageront dans une coopération étendue et approfondie dans les domaines de la démonstration, de la mise en œuvre, de l’exploitation et de l’application de l’ingénierie ILRS, y compris la démonstration conjointe des objectifs scientifiques, la conception conjointe, le développement d’instruments, le déploiement d’instruments scientifiques, les expériences scientifiques et technologiques, le partage et l’analyse de données, l’éducation et la formation.

La Chine et le Venezuela ont une longue histoire de coopération dans le domaine aérospatial et ont obtenu des résultats remarquables. La signature de cette déclaration conjointe marque une nouvelle étape dans la coopération entre les deux pays et a des implications importantes pour la promotion du progrès scientifique et technologique ainsi que le développement économique et social, lit-on dans la déclaration.

A lire également